19 nov. 2015

...


J’ai commencé ce blog il y a peu de temps, parce que j’avais envie d’écrire, de partager mon quotidien, mes coups de cœur, mes voyages… Écrire est pourtant difficile aujourd’hui. Je me suis longtemps demandé comment débuter ce nouvel article. Comment trouver les mots après de telles horreurs, comment parler de choses futiles après un tel massacre ?
Comme beaucoup d’entre vous, j’ai suivi les événements de vendredi soir à la télévision, totalement paralysée en voyant les informations en direct, qui annonçaient le drame qui se déroulait dans notre belle capitale. Mes larmes coulaient sans que je puisse les retenir, choquée, terrifiée même, par ce qu’il se passait à quelques centaines de kilomètres de chez moi. Les jours qui suivent sont remplis de tristesse, je ne comprends toujours pas qu'on puisse commettre de tels actes, au nom d'une religion que ces fanatiques ne comprennent pas et ne font que salir...
Et comment, après cela, recommencer à vivre normalement ? Pourtant, c’est justement ce qu’il faut faire. Il faut continuer à aimer, sourire, danser, chanter. Continuer à passer une soirée au restaurant entouré de sa bande de potes, continuer à flâner en ville main dans la main avec son amoureux, continuer à passer un dimanche ensoleillé dans un parc avec sa famille. Il faut continuer à vivre, sans oublier ce qu'il s'est passé. Après l'effroi vient l'espoir, l'amour, les réseaux sociaux ont fleuris de messages de paix, des proches qui ont perdus leurs êtres chers et qui pourtant ne se tournent pas vers la haine. La France est belle et s'unit dans un même élan, je suis émue et touchée pour tous ces textes et dessins de soutien aux victimes et à leur proches, par cet élan de solidarité partout dans le monde. La peur est dans mon esprit, mais ne va pas m'empêcher de sortir pour autant, elle est là , comme en arrière-plan, comme pour me rappeler que le monde dans lequel nous vivons est beau, et si sombre à la fois. La France est un pays libre, un pays fort, un pays d'espoir et d'amour, et qui continuera à vivre encore et encore.
Je reviens doucement sur ce blog, parce que j'avais envie d'écrire, sans vraiment être certaine de trouver les bons mots. Je reviens un peu maladroitement, tout en pensant aux proches des victimes de Paris, et de partout dans le monde.  Je vous propose quelques images pour apaiser les maux et faire preuve d’un peu de douceur dont on a bien besoin.


2 commentaires:

  1. Il se dégage beaucoup de tendresse et de douceur dans ces photos. Tes mots sont justes ... bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton commentaire, passe une bonne journée, bisous

      Supprimer